Centre d’aide

 Chèques comme moyen de paiement

 
Étant un site communautaire, nous recommandons généralement à nos utilisateurs d'effectuer toutes les transactions en présence physique et soit en argent comptant ou avec PayPal dans l'application Kijiji. S'il advenait que vous décidiez d'accepter un paiement par chèque, il y a un certain nombre de choses qu'il faudrait ne pas perdre de vue pour votre sécurité. 
 
Premièrement interrogez-vous sur la nécessité du chèque. Si l'acheteur (euse) vous raconte de longues histoires sur le fait qu'il ou elle ne peut venir récupérer l'article en question, nous vous recommandons de lire cet article et de voir si de telles histoires vous semblent y avoir des ramifications ou des similarités. Il s'agit d'exemples fréquents d'astuces impliquant les paiements par chèque, par mandat ou par transfert électronique.
 
Si vous n’y trouvez rien de suspicieux et vous décidez de vous engager dans cette transaction, voici quelques conseils qui peuvent vous servir à repérer un faux chèque:
 
  • Assurez-vous que le chèque en question est correctement rempli et daté.
  • N’acceptez pas de chèques présentant des signes de retouche.
  • N’acceptez pas de chèques postdatés, et surtout pas de chèques non immédiatement encaissables.
  • N’acceptez pas de chèques signés d’une personne autre que celle qui achète votre article.
  • N’acceptez pas de chèques portant un montant supérieur à votre prix.
  • Ne perdez pas de vue qu’un bon chèque commercial peut parfois être retouché à des fins de paiements frauduleux. Avant d’accepter un chèque commercial, interrogez-vous sur la pertinence de l’émission d’un tel chèque de la part d’une telle entreprise.
  • N’acceptez pas les chèques de guichet, c'est-à-dire qui ne portent aucune information et qui sont destinés à être remplis uniquement au guichet de banque lors de l'encaissement. 

La plupart des chèques, des mandats et des traites établis par les banques canadiennes ont des caractéristiques de sécurité que vous devez toujours vérifier lors de l’acceptation d’un paiement par un de ces moyens. Pour ce qui est des chèques, ces caractéristiques sont généralement inscrites au dos et se présentent sous forme de filigranes et de desseins complexes de sorte qu’elles n’apparaissent sur la photocopie et la copie scannée dudit document. Il en est de même pour les mandats établis par les banques canadiennes. 
 
Enfin, cela importe de savoir que la responsabilité et les frais liés au rejet d'un chèque pour non provision vous incombent. Pour ce faire il vaut mieux pécher par excès de prudence en vérifiant avec la banque la disponibilité des fonds avant toute utilisation. Un chèque peut mettre une ou deux semaines à se dégager de la banque émettrice, donc assurez-vous de vérifier avant toute sortie de fonds. Un chèque peut bien être encaissé par votre banque sans pour autant qu’il ne soit compensé immédiatement par la banque émettrice, donc demandez si vous avez des doutes. Prenant une longueur avance sur la possibilité de rejet d’un chèque peut amenuiser le risque de suspicion de la part de banque ou de la police à votre encontre. 
 
Si vous avez d’autres questions sur une situation quelconque, n’hésitez pas à contacter notre centre d'aide pour conseil.